Les Chordés : Céphalochordés

Les Chordés : Céphalochordés
L’embranchement des Chordésregroupe trois sous-embranchements majeurs :

les Céphalochordés, les Urochordéset les Vertébrés.
Le premier est constitué d’animaux marins menant une vie libre sur le fond.
L’Amphioxus(figure 4.9) nous servira d’exemple pour déterminer leurs caractères principaux

Capture

 

4.9. Amphioxus : jeune animal (montage in toto), x 17.
Le corps est allongé, aplati latéralement et effilé à ses deux extrémités. À l’avant s’ouvre la bouche entourée d’une couronne de cirres et sur-montée d’un rostre à partir duquel un repli tégumentaire, la carène, se développe. Deux autres orifices sont visibles : un atriopore ou pore abdominal et un anus sub-terminal. La cavité buccale s’ouvre sur un volumineux pharynx percé de fentes parallèles. Celui-ci est entouré d’une cavité péri-branchiale débouchant sur l’extérieur au niveau de l’atriopore. Le pharynx est suivi d’un intestin en relation avec un volumineux cæcum hépatique. Dorsalement, le tube digestif est surmonté d’une baguette, la chorde, qui court du rostre à l’extrémité caudale. Au-dessus est situé le système nerveux. Des lignes en chevrons matérialisent, sur toute la longueur du corps, des masses musculaires métamérisées, sépa-rées par des cloisons conjonctives (myoseptes). À maturité, l’appareil génital forme des gonades ventrales, métamérisées, et localisées en avant de l’atriopore.

Capture

 

4.10. Amphioxus femelle :  région pharyngienne et génitale (coupe transversale), x 16.
Le corps est recouvert d’un épiderme unistratifié, caracté-ristique des invertébrés. Dorsalement, il est déformé par la carène, soutenue par des éléments rigides. La musculature est représentée par deux bandes latéro-dorsales et un mus-cle ventral.
Dorsalement, le système nerveux se présente sous forme d’un tube médian, renflé à l’avant en une vésicule frontale. Il est parcouru par un canal, le canal de l’épendyme. Des nerfs segmentaires en partent, innervant le tégument, les viscères ainsi que les muscles.

Sous ce tube nerveux court l’axe squelettique du corps, cor-respondant à la chorde. Elle est formée de cellules aplaties empilées les unes sur les autres, dérivant du mésoderme embryonnaire, et est emballée de tissu conjonctif.
Le pharynx est percé de multiples fentes branchiales qui le mettent en communication avec la cavité péri-branchiale.
Son plafond est constitué par une gouttière ciliée, la gout-tière épipharyngienne. Son plancher est représenté par un endostyle, gouttière où alternent cellules ciliées et cellules muqueuses, associé des plaques de soutien, une artère endostylaire et un diverticule cœlomique. Cette structure assure à la fois l’alimentation et la respiration de l’animal.
L’excrétion est réalisée grâce à des néphridies à solénocytes associées aux cloisons pharyngiennes.

Capture

4.11. Amphioxus mâle : région pharygienne et génitale
(coupe transversale), x 24.
L’appareil génital est constitué de vingt-six paires de gonades ventrales, dépourvues de canaux évacuateurs. À maturité, les pro-duits génitaux sont libérés dans la cavité péri-branchiale et évacués par l’atriopore.
L’animal est gonochorique, mais aucun caractère sexuel secondaire ne permet de distinguer les femelles des mâles.

Capture

4.12. Amphioxus : région intestinale
(coupe transversale), x 43.
Un intestin fait suite au pharynx, émettant sur sa droite un volumineux diverticule hépatique

L’animal possède un appareil circulatoire clos dans lequel la propulsion du liquide circulant est assurée par des renflements contractiles des vaisseaux. Deux racines aortiques dorsales drainent le sang hématosé et convergent en une aorte dorsale prolongée par une aorte caudale. Le sang irriguant les organes est collecté par deux veines cardinales s’unissant en un canal de Cuvier. Il débouche dans un sinus veineux ventral, d’où part une artère endostylaire répartissant le sang dans les arcs aortiques.
L’organisation de l’Amphioxusest caractéristique de l’embranchement des Chordés(figures 4.9, 4.10, 4.11, 4.12) : il possède une chordedorsale constituant un axe squelettique, un tube nerveux dorsalpar rapport au tube digestif et à la chorde (épineurien) ainsi qu’un pharynx percé de fentes(pharyngotrémie). Il possède en outre un appareil circulatoire clos.
La métamérieest conservée pour les muscles pariétaux et les organes génitaux, mais il ne présente pas une véritable symétrie bilatérale, en effet un décalage est  observé entre les organes pairs métamérisés de droite et de gauche. Ces élé-ments sont à mettre en relation avec son appartenance au sous-embranchement des Céphalochordés.
Il s’agit d’un animal Métazoaire triploblastique cœlomate. Le cœlomeest représenté chez l’adulte par une cavité entourant l’intestin latéralement et ventra-lement, se poursuivant vers l’avant sous forme de deux cavités latéro-dorsales appliquées contre le pharynx (cœlome épi-branchial) et d’une cavité associée à l’endostyle (cœlome sous-endostylaire). Le cœlome épi-branchial et le cœlome sous-endostylaire communiquent par l’intermédiaire de canaux localisés dans les cloisons pharyngiennes. Ces structures apparaissent au cours du développement par un processus d’entérocœlie. Enfin, le blastopore formé lors de la gastrula-tion marque l’emplacement de l’anus, signant son appartenance au groupe des Deutérostomiens.

 

 

 

 

 

 

Check Also

système lipolytique d’un animal primitif marin: le crabe vert

système lipolytique d’un animal primitif marin: le crabe vert   Introduction Les lipases ou triacylglycérol …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *