La tige et la feuille du Polytric - cours de biologie
BIOLOGIE VEGETAL

La tige et la feuille du Polytric

La tige et la feuille du Polytric

Tige et feuille de Polytric en coupes transversales
(coloration    :    bleu    de    toluidine    pour    la    tige,    naturelle    pour    la    feuille)

Capture

 

 

 

Observation
Chaque    plant    de    Polytric    est    formé    par    une    tige    d’environ    10    cm    de    longueur,    sur    laquelle    des    feuilles sont    insérées    en    hélice.

La tige
Sur une coupe transversale de tige, on peut observer, de l’extérieur vers l’intérieur (photo A) :
•  Une assise superficielle : formée de cellules de petite taille, toutes semblables, à paroi relativement épaisse et  dépourvue de stomates.
•  Une zone corticale comprenant :
– – Une–zone–externe–constituée–de–cellules–à–parois–épaisses–et–à–rôle–de–soutien,–dont–les–caractères– rappellent–ceux–d’un–collenchyme–;
– – Une–zone–plus–interne–formée–de–cellules–parenchymateuses.
Dans cette zone de parenchyme cortical, s’observent des massifs de petites cellules qui traversent cette zone  en oblique et assurent la jonction entre la zone corticale et les feuilles : ces massifs correspondent à des traces  foliaires (photo A).
•  Une zone axiale ou cordon central (photo B)  : dans la partie centrale du cordon, se trouvent les hydroïdes, cellules qui interviennent dans la conduction de l’eau. À la périphérie du cordon, se situent les leptoïdes qui interviennent dans la distribution des produits de la photosynthèse.
La feuille
Les    feuilles    présentent    un    limbe    chlorophyllien,    étroit,    pointu,    denté    sur    les    bords,    plus    épais    au    centre (pseudo-nervure).    Elles    s’attachent    sur    la    tige    par    une    base    large    et    incolore.
Sur la coupe transversale (photo C) , on observe :
•  Une assise périphérique de cellules à paroi très épaisse, à valeur d’épiderme. À la face supérieure, cette assise  porte des lamelles disposées perpendiculairement à la surface de la feuille : chaque lamelle est constituée par  une seule épaisseur de cellules très riches en chloroplastes.
•  Un tissu de soutien formé de cellules à parois épaisses, dont les caractères rappellent ceux d’un collenchyme : il  est situé sous l’assise périphérique, surtout à la face inférieure. La zone épaisse de la feuille comprend aussi des  éléments conducteurs.
•  Un parenchyme partiellement chlorophyllien.

Capture

Tags

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close