La tige de Mercuriale - cours de biologie
Biologie Vegetal

La tige de Mercuriale

La tige de Mercuriale

Coupe transversale de tige de Mercuriale
(coloration    :    carmino–vert)

Capture

Diagnose
Nature de l’organe
•  C’est un organe à symétrie axiale (disposition des faisceaux cribro-vasculaires, photo A).
•  Le xylème I est à différenciation centrifuge (photo B).
•  Xylème I et phloème I étaient superposés avant la mise en place du cambium fasciculaire et de ses productions,
bois et liber.
•  La moelle est bien développée.
 C’est une tige
Le caractère aérien de cet organe est confirmé par la présence d’un tissu primaire de soutien au niveau des deux
expansions, le collenchyme (photos A et B).
Position systématique
On peut noter :
•  Des faisceaux cribro-vasculaires initiaux disposés sur un seul cercle ;
•  L’existence d’un cambium (photo A) qui sépare le xylème I du phloème I.
 C’est une tige de Dicotylédone.
Caractères biologiques particuliers
La très faible proportion de tissus secondaires suggère que c’est une plante herbacée

Capture

 

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close