La tige de Clématite

La tige de Clématite

Capture

 

Diagnose
Nature de l’organe
•  C’est un organe à symétrie axiale (photo A).
•  Xylème I et phloème I sont superposés en faisceaux cribro-vasculaires si on fait abstraction des tissus secondaires qui les séparent à présent (photo B).
•  Le xylème I est à différenciation centrifuge.
 C’est une tige
Le caractère aérien de cet organe est confirmé par les points suivants :
•  La moelle est importante ;
•  Il existe des tissus plus spécifiquement aériens que sont les tissus de soutien (sclérenchyme) et de protection-échanges, l’épiderme en l’occurrence (photos B et D).
Position systématique
On peut noter :
•  Les faisceaux cribro-vasculaires initiaux disposés sur un seul cercle (photo A) ;
•  L’existence d’un cambium qui sépare le xylème I du phloème I (photo C).
 C’est une tige de Dicotylédone
Caractères biologiques particuliers
L’absence de phellogène, le cambium fasciculaire seul, la quasi-absence de bois et les tissus de soutien primaires abon-dants indiquent que c’est une plante herbacée.
La fonction de soutien est ici particulièrement développée avec, outre les calottes de sclérenchyme au niveau des faisceaux cribro-vasculaires, du parenchyme cortical et le parenchyme médullaire totalement lignifiés. Il en est de même pour la fonction de conduction de la sève brute puisque les vaisseaux sont de très gros calibre, traduisant des débits importants sur de grandes distances. Ces deux points suggèrent que cette herbacée est une plante grimpante, aux entre-noeuds particulièrement allongés.

Capture

 

Check Also

Le limbe de Muguet

Le limbe de Muguet   Coupe transversale de limbe de Muguet (coloration    :    carmino-vert)   …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *