La tige d’Aristoloche - cours de biologie
Biologie Vegetal

La tige d’Aristoloche

La tige d’Aristoloche

Coupe transversale de tige d’Aristoloche
(coloration    :    carmino–vert)

 

Capture

 

Diagnose
Nature de l’organe
•  C’est un organe à symétrie axiale (photo A) donc une racine ou une tige.
•  Le xylème I est à différenciation centrifuge.
•  Xylème I et phloème I sont superposés (photo B).
 C’est une tige.
Le caractère aérien de cet organe est confirmé par les points suivants :
•  La moelle est très importante comparativement au cortex (photo A) ;
•  Il existe des tissus plus spécifiquement aériens que sont les tissus de soutien (sclérenchyme dans le cas présent) et de protection-échanges, l’épiderme en l’occurrence (photo B).
Position systématique
•  Entre xylème I et phloème I, on observe l’apparition du cambium voire une ébauche de structure secondaire
(photo B).
•  Les faisceaux cribro-vasculaires sont disposés sur un seul cercle (photo A).
 C’est une tige de Dicotylédone présentant une ébauche de structure secondaire
Caractères biologiques particuliers
Seul s’observe un cambium fasciculaire qui n’a pas produit de tissus secondaires. Le cambium interfasciculaire est absent.
Cette coupe correspond donc à une tige herbacée, de première année vraisemblablement.

Capture

Tags

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Close
Close
Close