Bryophytes

Économie de l’eau

Économie de l’eau Les Bryophytes sont très dépendantes de l’eau à cause notamment de l’absence de véritables racines et du faible développement des tissus conducteurs. L’absorption de l’eau se fait par les rhizoïdes mais aussi par capillarité sur toute la surface de la plante. Elle est donc rapide mais peu durable. L’apparente contradiction entre les exigences hydriques des mousses et …

Read More »

Cycle de développement

Cycle de développement Le cycle de développement des Bryophytes comporte ainsi 2 phases successives : – La phase gamétophytique, haploïde, correspond aux protonémas et aux tiges feuillées (ou aux thalles des hépa-tiques). Les tiges feuillées sont porteuses des organes sexuels : ce sont des gamétophores(phoros= qui porte). Suivant les espèces, les gamètes de deux sexes sont portés soit sur le …

Read More »

Ouverture de la capsule et libération des spores

            Ouverture de la capsule et libération des spores 3-42 à 3-46. Capsule du sporogone de funaire. Observation au microscope électronique à balayage. 3-42. Jeune capsule encore munie de sa coiffe. 3-43. Capsule plus âgée dont la coiffe est tombée. co, coiffe ; op, opercule ; u, urne (×100).     3-44. Coupe schématique longitudinale. …

Read More »

Sporogone

Sporogone Bien que les Bryophytes soient des organismes en général terrestres, la fécondation est aquatique. Elle est donc dépendante de la présence d’un film d’eau à la surface des gamétophytes qui permet le mouvement des sperma-tozoïdes. Ceux-ci sont attirés vers l’oosphère par chimiotactisme à travers le canal du col de l’archégone. Le sporophyte, ou sporogone, qui se développe après la …

Read More »

Gamètes (suite)

Gamètes (suite) La gamétogénèse mâleest d’abord marquée par une série de mitoses qui sont synchrones dans des secteurs de l’anthéridie. À la fin de ces cycles de division, les spermatidessont encloses dans une enveloppe mucilagineuse hydrophile formée aux dépens de la paroi des cellules spermatogènes. C’est là qu’elles subissent leur maturation en spermatozoïdes. Lorsque les gamètes sont mûrs, le mucilage …

Read More »

Diversité morphologique des algues

Planche 1 : Diversité morphologique des algues rouges, Rhodophycées. 1. Asparagopsis armata, algue rouge dont le thalle fin présente des ramifications en forme de harpon (X 1). 2. Porphyra officinalis, algue rouge dont le thalle est une mince lame formée d’une seule assise cellulaire (X 0,2). 3. Gastroclonium ovatum, algue rouge dont le thalle cylindrique et ramifié porte des ramifications …

Read More »

Gamétanges et gamètes

Gamétanges et gamètes Les organes reproducteurs des mousses se forment habituellement à l’extrémité de certains axes feuillés : chez le Mnium, par exemple, le sommet de la tige s’évase en un plateau sur lequel se développent des gamétanges. Les gamétanges mêlés d’éléments stériles, les paraphyses, sont entourés par une rosette de feuilles qui constituent l’involucre. a) Les gamétanges femellessont des …

Read More »

Différenciation cellulaire • Ébauches de tissus

Différenciation cellulaire • Ébauches de tissus La différenciation chez les Bryophytes ne va pas jusqu’à la mise en place de tissus lignifiés. Cependant des diffé-rences et spécialisations caractéristiques s’installent entre les diverses populations cellulaires. Chez le polytric par exemple, la tige comporte deux régions : a) une région corticalefaite de cellules parenchymateuses avec en péri-phérie des cellules à parois épaisses …

Read More »

La cellule initiale apicale et son fonctionnement

La cellule initiale apicale et son fonctionnement L’organogénèse du pied feuillé est assurée par une cellule apicale, bien repérable par sa taille, sa forme tétraédrique et ses caractères cytologiques. Elle se divise selon un rythme lent et régulier, chaque division affectant successi-vement ses 3 faces basales et découpant ainsi des cellules dérivées (segments) disposées sur 3 hélices. Sitôt mis en …

Read More »

Germination de la spore, protonéma et formation du « pied feuillé »

Germination de la spore, protonéma et formation du « pied feuillé » La spore des mousses et des hépatiques est une méiosporerésultant d’une méiose à partir d’une cellule mère diploïde (spore réductionnelle). Elle est donc haploïde. C’est une cellule spécialisée, vacuolisée, qui contient des réserves comme l’amidon localisé dans des plastes et des lipides cytoplasmiques. Lors de la germination, la …

Read More »